Le projet M!S a évolué d’un concept de base fermé à un écosystème ouvert et agile, d’un concept de projet maîtrisé à un work in progress permanent. 

Le concept de base a été imaginé par 3 personnes actives au sein de grosses institutions culturelles :

Franziska Dürr du Pourcent culturel Migros, Social et chef de projet GIM/GAM et Oliver Deslarzes et Jeanne Pont, collaborateurs de la direction du Département de la culture et du sport de la Ville de Genève. Il consistait à garder la trace d’une rencontre au musée de deux personnes différentes qui font un commentaire sur un objet patrimonial exposé. Cette trace consistait en un selfie devant l’objet du musée et un texte court ; le tout est posté par formulaire sur le site web www.mi-s.ch.

L’imagination des visiteurs a dépassé complètement les possibilités techniques et conceptuelles de l’outil et de l’expérience. Les participants ont fait des vidéos, des enregistrements audio, des textes longs de plusieurs pages, etc..). Ce qui a demandé aux concepteurs du projet un effort d’imagination pour s’adapter aux réponses des visiteurs.

Les groupes de personnes venues au musée provenaient d’activités organisées par l’Université ouvrière de Genève qui enseigne le français aux non francophones dont les situations peuvent être précaires, Cap loisirs qui propose des activités à des personnes en situation de handicap mental, le collectif MissMixt d’artistes issus de l’immigration qui travaillent avec des adolescents souvent en rupture scolaire. Chaque groupe de visiteurs a élaboré son expérience muséale avec les médiateurs culturels actifs au sein pour les uns du FMAC , pour les autres du MAMCO ou encore du Muséum d’histoire naturelle .

Les concepteurs du projet ont dû apprendre à lâcher prise et prendre conscience de ce que veut dire réseau, un ensemble de connexions inter-agissantes, donc ferment actif d’une évolution. Ce projet

ouvre une nouvelle étape de développement d’expériences culturelles participatives entre professionnel et usagers des musées dans l’expérience de l’interactivité des institutions avec leurs publics.

#IMAGINATION, #PARTICIPATION, #RESEAU, #WORK IN PROGRESS, #LÂCHER PRISE, #EVOLUTION